Ohito Ashoona

arctic collage Inuit Art Sculpture in Serpentine

Né en 1952 (Cape Dorset, Nunavut)

Fils des artistes Mayureak et du sculpteur renommé Qaqaq Ashoona, Ohito Ashoona (Okituk; Ohikto; Oquituk; Oqituk) a appri à sculpter grâce à son père et de son oncle le fameux Kiawak Ashoona. Ohito a commencé à sculpter lorsqu’il avait environ douze ans. Son amour pour la terre a toujours été évident dans ses créations, qui mettent en vedette un large éventail de la faune. Il a continuer à sculpter ce qui lui a valu, en 2002, le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones en arts visuels.

Issu d’une famille d’artistes aussi prestigieux, il était certainement inévitable qu’Ohitose lance dans l’art de la sculpture. Il a passé ses années de formation dans un camp avant-poste près de Cape Dorset. Il a mené une vie principalement traditionnelle, fortement dépendante de la chasse et de la pêche. Cette expérience lui a donné un fort attachement à la terre ainsi qu’à la faune. L’artiste est resté dans le camp jusqu’à l’âge de 29 ans, ne visitant la ville qu’occasionnellement et restant avec sa grand-mère, désormais décédée, Pitseolak Ashoona.

L’intérêt d’Ohito pour la sculpture s’est développé alors qu’il était encore enfant. Il regardait souvent son père ainsi que son oncle travailler et les aidait à polir des sculptures. De nombreuses années de pratique ont donné à cet artiste l’habileté et la sagesse de sculpter, tandis que son éducation traditionnelle et son manque d’éducation formelle lui ont donné une connaissance approfondie de la spiritualité et des croyances inuites. Ces facteurs ont contribué à approfondir sa sensibilité pour la faune arctique, qui apparaît si souvent dans ses sculptures. Contrairement à de nombreux Inuits modernes qui pratiquent le christianisme, Ohito embrasse toujours les traditions et les croyances de ses ancêtres. Ces thèmes et récits se révèlent souvent dans ses oeuvres. Le travail de l’artiste se distingue également par sa tendance à sculpter plusieurs figures, générant des scènes imaginatives et des relations entre personnages et animaux.

En 1981, alors qu’il avait 29 ans, Ohito s’est réinstallé à Cape Dorset, mais a maintenu ses liens avec la terre. Il est devenu un guide de niveau 1, ce qui lui a permis de partager ses connaissances avec les autres grâce à des expériences pratiques et productives. L’artiste a exposé largement à travers l’Amérique du Nord et aujourd’hui son travail se trouve au Musée des Beaux-Arts de l’Ontario, à la Galerie d’Art de Winnipeg, ainsi que parmi d’innombrables autres collections privées et corporatives.