Qaqaq (Kaka) Ashoona

mother and child Inuit Art Sculpture in Serpentine

Né le 18 août 1928 (Ikirasak, Groenland) – Décédé le 2 November 1996 (Cape Dorset, Nunavut)


Fils aîné de l’artiste Inuk Pitseolak Ashoona, Qaqaq (Kaka) est une figure centrale de cette remarquable famille d’artistes qui comprend ses frères Kiawak et Kumwartok, des sculpteurs, son épouse Mayureak, sculpteur et graphiste, ainsi que son fils Ohito Ashoona, devenu sculpteur. Il a commencé sa carrière artistique à l’âge de 18 ans. Ses sculptures ont acquis une reconnaissance pour leur sens de monumentalité et de force qu’il a donnait à ses animaux et humains.

Un homme réservé avec des valeurs traditionnelles, Qaqaq a choisi pendant la majeure partie de sa vie de ne pas résider dans la colonie moderne de Cape Dorset, préférant plutôt maintenir un camp toute l’année sur la terre. Le père de Qaqaq est mort alors qu’il était encore adolescent et n’a donc pas pu apprendre à ce dernier la chasse. Néanmoins, Qaqaq a continué à chasser et à piéger afin de subvenir aux besoins de sa famille. Lorsqu’on lui a demandé s’il était un artiste ou un chasseur, l’artiste a affirmé qu’il se considérait principalement comme un chasseur.

Représentant des figures animales, humaines et spirituelles, les sculptures de Qaqaq se caractérisent par leur compacité et leurs formes audacieuses. La tactilité des matériaux de Qaqaq et la simplicité de ses formes suggèrent une continuité fluide entre les mondes animal, matériel et spirituel. Il prenait d’ailleurs un grand soin dans les détails de chacune de ses sculptures, n’utilisant que des outils à main.

Les sculptures de Qaqaq ont été exposées pour la première fois à l’exposition Coronation à Londres en 1953. Sa première exposition personnelle a eu lieu à la Galerie de l’Arctique de Victoria en 1973. Depuis, son travail a ensuite été largement diffusé au Canada et à l’étranger.

Par l'artiste