Lukie Airut

Né en 1942 (Lac Alanarjuk, Nunavut) – Décédé en 2018

Lukie Airut (Aeroot; Aerut; Airuk) était un artiste inuit de la deuxième génération, originaire d’Igloolik. Il a commencé à sculpter en 1967 afin de subvenir aux besoins de sa famille. Son épouse, Marie, était une artiste artisanale et une couturière respectée. Son père, George Kappianaq, et l’artiste d’Igloolik, Pacome Kolaut, l’ont beaucoup appris sur la sculpture de la pierre et des os de baleine fossilisés. Le plus jeune frère de Lukie, Bart Hanna, est également un sculpteur bien connu de leur région natale.

Lukie sculptait tous les jours, sauf lorsqu’il allait à la chasse et à la pêche afin de nourrir sa famille et sa communauté. Il rapportait souvent des pierres et des os de ces voyages de chasse. Bien qu’il travailla davantage avec l’os de baleine, l’artiste préférait travailler avec la pierre, car celle-ci lui permettait d’utiliser son imagination.

Les sculptures d’Airut ont été influencées par la terre et représentent souvent des animaux, des oiseaux et des gens dans des camps traditionnels. Il était particulièrement reconnu pour ses sculptures élaborées en crânes de morse qu’il sculptait en rond, avec chaque angle révélant de subtils détails. Ses sculptures sont très détaillées et sophistiquées, et bien souvent multidimensionnelles.

En plus de sculpter, Lukie fréquenta le Collège de l’Arctique du Nunavut, où il se spécialisa dans l’art de la bijouterie. Il transféra ses compétences dans sa conception de sculptures, en incorporant des figurines miniatures et des détails fins dans de plus gros morceaux d’os. Airut a même inclus des bijoux détachables dans certaines de ses œuvres.

Le travail de Lukie a été promu par l’entremise du système de commercialisation de l’art coopératif partout au Canada. Ses œuvres se trouvent dans les collections de nombreuses grandes institutions, dont le le Centre du patrimoine septentrional du Prince-de-Galles, et le Musée des beaux-arts de l’Ontario (Toronto). En 2004, il a reçu la Médaille du Jubilé de la Reine pour ses années de service auprès des Rangers canadiens.