Aqjangayuk Shaa (RCA)

Walrus Inuit Art Sculpture in Serpentine

Né: 1 février , 1942    Homme

Petit-fils du légendaire chasseur et artiste Kiakshuk, Aqjangayuk est né au camp de Shartoweektok, près de Cape Dorset.

Aqjangajuk a commencé à sculpter à l’âge de dix-sept ans, et après une brève période d’expérimentation avec la gravure (qui a abouti à une impression pour la collection annuelle de Cape Dorset en 1961), il s’est entièrement concentré sur la sculpture. Son travail a été inclus dans l’exposition itinérante « Sculpture of the Inuit : Masterworks of the Canadian Arctic » au début des années 1970, et il a depuis largement exposé.

Un de ses thèmes préférés est l’animal dansant, où sa compréhension de l’équilibre et l’élégance innée de son style sont évidentes. Les morses, les chouettes et les caribous sont animés et imprégnés d’un fort sentiment de masse et de mouvement.

En 2000, une sculpture de morse dansant d’Aqjangayuk a été remise au peuple australien pour célébrer soixante ans de relations diplomatiques entre les deux nations. Il a été élu à l’Académie royale canadienne en 2003 et ses œuvres figurent dans d’importantes collections d’art inuit (et grand public) partout dans le monde, souvent aux côtés de ses fils sculpteurs, Pudlalik, Qiatsuq, Alariaq et le regretté Qavavau, qu’il a tous appris à sculpter.

Des pièces d’Aqjangayuk Shaa se trouvent dans des collections prestigieuses comme le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Dennos Museum Center, le Metropolitan Museum of Art, le Musée canadien des civilisations, Prince of Wales Northern Heritage Centre et bien plus encore.