Kelly Etidloie

Né: 1966      Homme

Kelly Etidloie est né à Cape Dorset le 25 avril 1966. Ses parents biologiques Etigajaarjuak et Taktu Pee vivaient sur le territoire. Sa mère est décédée peu après sa naissance et Kelly a été adopté par Kingmeata et Etidloie qui vivaient à Cape Dorset. Kingmeata et Etidloie ont passé beaucoup de temps à travailler sur leur art. 

Kelly était le plus jeune de la famille. Son père Etidloie sculptait des personnages, des oiseaux et des phoques. Kellypalik a appris à sculpter en regardant ses aînés et en aidant sa sœur Omalluk. Il a sculpté sa première pièce, qui était un oiseau, à l’âge de 15 ans et a continué à travailler sur ses compétences en tant que sculpteur. Il s’installa à Montréal pendant cinq ans et travailla avec Moe Pootoogook, Markoosie Papigatok, Teevee Atsealak et Pauloosie Joanasie.

Kelly retourna à Cape Dorset et poursuivit sa carrière de sculpteur chez lui. Il avait l’habitude de sculpter avec Isacie Etidloie, son neveu, mais maintenant il sculpte seul. Sa conjointe de fait, Annie Salomonie, aide à finir certaines de ses sculptures et à les sabler.

Dans le passé, Kelly était connu pour ses masques sculptés avec des visages humains et des oiseaux incorporés dans le design. Au cours des dernières années, Kelly a exploré le thème du toilettage de la faune. Un oiseau en proie avec une plume délicate dans son bec et une belle aile déployée. Kelly capture les moments intimes des oiseaux qui nourrissent leurs petits. Son oiseau préféré est le hibou.

Kelly aime sculpter le bœuf musqué car cela lui donne l’occasion d’ajouter plus de détails. Son travail s’est développé au cours des dernières années, des cheveux raides aux cheveux balayés par le vent, capturant efficacement un moment subtil du mouvement de l’animal; Le bœuf musqué, les poils en mouvement, grattant le sol avec des sabots détaillés et une tête tournée.

Kelly et sa famille aiment marcher le long de la côte pour pêcher des palourdes. Il en profite pour observer les oiseaux et s’en inspire dans son travail. Il sculpte aujourd’hui pour subvenir aux besoins de sa famille. C’est gratifiant pour Kelly de finir une pièce et de pouvoir la vendre.

Son travail a été exposé partout au Canada, ainsi qu’aux États-Unis, en France, en Allemagne et en Suisse.

 

Par l'artiste