Johnathan Henderson

Né en 1969 (Alert Bay, C.-B.), Johnathan Maxwell Henderson (Wa nu kw) est membre de la Campbell River Weiwaikum Band.

Son père, Dan Henderson, était le chef héréditaire de la famille Henderson et portait le nom « Udzistalis ». Son frère Junior a porté le même nom pendant 11 ans et a finalement transmis le titre à Johnathan lors d’un potlatch en 2011, qui est toujours le chef héréditaire de la famille Henderson à ce jour. En 1985, Johnathan a été initié en tant que danseur Hamatsa, où son père lui a donné le nom Akh Akh yala gilis qui se traduit par « homme debout sur la plage avec la bouche ouverte ».

Pendant une grande partie de sa jeunesse, Johnathan a grandi avec le côté maternel de la famille. Chaque fois qu’il rendait visite à son père, Johnathan avait l’occasion rare de voir son grand-père, Sam Henderson, sculpter des mâts totémiques, ce qui l’a amené à commencer à concevoir et à sculpter seul à l’âge de 13 ans.

En 1986, Johnathan a déménagé à Campbell River où il a étudié et appris davantage sur les styles artistiques de Kwaguilth auprès de son père et de ses oncles, Bill et Mark Henderson. Johnathan travaille principalement le cèdre rouge et jaune. Il sculpte des totems, des canots, des masques, des plateaux, des cuillères (tous de différentes tailles). De plus, il spécialise également dans les peintures originales et les sérigraphies.

Après avoir obtenu son diplôme de l’école secondaire de Campbell River en 1991, Johnathan est passé au Malaspina College où il a reçu un certificat du programme de formation de cuisinier professionnel. En 1993, Johnathan a commencé à apprendre les chansons traditionnelles de Kwaguilth sous la tutelle du chef Frank Nelson. Au cours des dernières années, Johnathan a continué à apprendre du chef Frank Nelson, d’autres chefs et chanteurs lorsqu’il participait à des fonctions culturelles, ainsi qu’en écoutant des bandes de ses ancêtres.

En 1996, Jonathan a commencé à sculpter à l’atelier de sculpture de Thunderbird Park, situé sur le terrain du Royal British Columbia Museum à Victoria. Il a travaillé aux côtés de ses collègues Shawn Karpes et Jason Hunt, Luke Marsten et son oncle Sean Whonnock.

Le 30 octobre 1999, Johnathan et son frère Sean Whonnock (Wa nu kw) ont élevé un totem de 25 pieds dans Thunderbird Park. Les crêtes honorent à la fois les familles Henderson et Wa nu kw. Le mât totémique était dédié au peuple Coast Salish (de la région de Victoria) au nom du peuple parlant le Kwakwala.

Johnathan et sa femme Laureen (Auda) sont les fiers parents de deux enfants, un fils Darren et une fille Cheyenne et les fiers grands-parents de sept petits-enfants.
Il travaille actuellement au Centre culturel U’mista en tant que chercheur en généalogie et agent de liaison avec les artistes communautaires.

Au cours des trois dernières années, il a eu l’opportunité de travailler pour son oncle Billy Henderson, tout en travaillant aux côtés de ses frères Junior Henderson et Greg Henderson, apprenant à sculpter des totems grandeur nature.

«Je sculpte pour gagner ma vie depuis 1994 et je crois fermement à la richesse et à la diversité de ma culture. Je continuerai à sculpter dans le respect de la manière dont mon père m’a enseigné et avec le protocole approprié dans la manière dont les choses doivent être faites. Les lignes directrices et les lignes de conduite ont été établies pour moi par mes ancêtres, et je ferai de mon mieux pour préserver et restaurer ce que je peux de ma culture car je me sens obligé de m’assurer qu’il y aura quelque chose pour mes enfants et pour les générations futures. Des personnes parlant Kwakwala. Je dois dire que même si je ne sais pas encore tout sur ma culture, et je ne pense pas que je ne le saurai jamais, je sais ce que je sculpte et peins et ce que je représente. Je sens que je suis un ambassadeur approprié pour ma culture et mes traditions et que je l’étudierai pour le reste de ma vie.»