Henry Nakoolak

One original hand-carved sculpture by Henry Nakoolak from Coral Harbour, Nunavut. One totem piece carved out of caribou antler.

Né en 1966 (Coral Habour, Nunavut)

Henry Nakoolak a décidé de devenir sculpteur, dit-il, quand il s’est rendu compte qu’il ne finirait pas le lycée. La carrière de Henry a officiellement commencé en 1988 lorsqu’il a vendu sa première pièce à la coopérative pour six dollars. Il avait essayé avec divers morceaux de bois et ne prenait pas la sculpture trop au sérieux, mais après cette première vente Henry a vraiment commencé à s’y intéresser. Il affirma « À l’époque, [six dollars] me paraissaient beaucoup. »

Il se souvient avec beaucoup d’enthousiasme que sa mère sculptait des oeuvres miniatures dans les dents de morse. Henry s’asseyait et la regardait ramener délicatement de minuscules phoques, oies, ours et autres animaux de l’Arctique à la vie.

Lors de la sculpture, même si Henry sait qu’il doit porter un masque, la plupart du temps il ne le fait pas. Pour lui, c’est une question de détails ainsi que de visibilité.

Sculpter une vie dans la pierre et l’os n’est pas facile, même pour un artiste reconnu comme Henry. En fait, un sculpteur de l’Arctique est toujours en mouvement d’une manière ou d’une autre; s’il ne vend pas, il sculpte ou récolte de la stéatite, du calcaire, des bois de cervidé, des vertèbres de béluga, des mâchoires de morse, des os d’épaule de caribou. Tout ce qu’il peut mettre la main dessus il peut le transformer en quelque chose de beau, et c’est ce qui le fait avancer.