Bobby Nokalak Anavilok

Né en 1945 (Kugluktuk, Nunavut)

Bobby Nokalak Anavilok a grandi sur la terre, se déplaçant entre les camps en traîneau à chiens. Pendant ce temps, l’étincelle artistique a été allumée par ses parents, qui étaient tous deux des artistes respectés. Il se souvient avoir appris à dessiner avant même d’avoir du papier, utilisant des pierres comme surface pour ses scènes. Peu de temps après, Anavilok a commencé à sculpter avec son père, qui lui a appris à suivre la forme de la pierre pour rechercher l’esprit en elle.

Après de nombreuses années de travail physiquement pénible, Anavilok a commencé à sculpter professionnellement en 1991 et le fait maintenant à temps plein, extrayant sa propre pierre locale et s’approvisionnant en matériaux naturels à inclure dans ses œuvres. C’est dans cette communauté que cette pierre lisse et crémeuse spéciale appelée Dolomite est extraite. La dolomite est la pierre préférée de Bobby, coulant avec de faibles couches et une lueur intangible qui se dégage des animaux qu’il sculpte avec un réalisme vif, comme figé dans le temps. Les ailes commencent à se déployer, les serres agrippées, la fourrure flottant au vent – ​​rappelant la leçon de son père, Bobby Anavilok capture vraiment l’esprit de chacune de ses créations.

Pour atteindre la vraie grâce et la position timide de ces magnifiques mammifères, Bobby doit soigneusement sculpter chaque patte, corne et visage pour correspondre à la grâce par excellence du bœuf musqué et du caribou. Cela demande beaucoup de concentration et de patience à un artiste. Le bœuf musqué et le caribou sont de loin le sujet le plus difficile à sculpter pour un artiste. C’est pourquoi ils ne sont pas fréquemment observés. Une vie de travail acharné et de persévérance a concentré ses talents artistiques dans des sculptures fluides dans leur mouvement, mais pleines d’une énergie brute et viscérale.

Par l'artiste